Tribune du Magazine municipal – Janvier 2018

Mise au point suite à la tentative de censure de notre tribune : 

Mais de quoi a peur M. Beneytou ? Pourquoi vouloir tenter de censurer notre tribune du magazine municipal ?

Par la voix de son directeur de cabinet, M. Beneytou a refusé la tribune du groupe des élus TFAC au motif qu’elle ne respectait pas le nouveau format du magazine municipal (tribune de 1500 au lieu des 2000 signes habituelles). Ce nouveau format a été imposé aux groupes de l’opposition sans aucune concertation. De plus, le directeur de cabinet, Olivier Dumas, a brandi la menace de censure au motif que les propos tenus présenteraient un caractère calomnieux, injurieux et diffamatoire rentrant ainsi sous le champs d’une qualification pénale. Nous assumons totalement chacun des mots que nous avons écrit dans cette tribune initiale et nous la publions en l’état sur nos propres supports de communication TFAC. Chaque élément peut être justifié, nous tenons les preuves à votre disposition. Nous mettons au défi M. Beneytou et son directeur de cabinet, d’être cohérents avec leur menace et de contester auprès du tribunal les propos de notre tribune.

Tribune du Magazine municipal – Janvier 2018

Groupe des élus TFAC « Toujours Fidèles aux Chiroquois »

Sans commentaires…

Les élus TFAC vous souhaitent une bonne année, ainsi qu’à vos proches.

Année qui commence plutôt bien pour certains. Ainsi pour les publications de la ville, le maire a signé un petit marché (163 000 €, quand même), piloté par son directeur de cabinet, avec entre autres les 11 numéros par an du magazine municipal et la réalisation de vidéos « qui porteront la parole du maire» (sic). Marché conclu pour deux ans ; si ça avait été trois, comme c’était toujours le cas avant, son coût aurait conduit à des règles de concurrence et de transparence renforcées.

Mais ça doit n’être qu’un hasard. Il n’y aura plus de guide pratique et la mairie ne paye déjà plus l’impression du programme du cinéma. Même hasard : leur coût aurait exigé les mêmes règles renforcées.

De plus, la loi prévoit que les communes font des lots quand elles veulent acheter des produits de natures différentes, pour pouvoir retenir le meilleur candidat sur chaque lot. Hasard, la ville a fait un seul lot pour la réalisation du magazine et celle des vidéos : pas vraiment la même chose, pourtant.

L’appel à candidatures a quand même attiré l’attention de 21 entreprises qui ont retiré un dossier. Hasard, une seule a déposé une offre. Elle a été retenue bien sûr : hasard, elle vient du Gard, le directeur de cabinet aussi. Elle a des références : elle a travaillé pour Saint-Pierre-et-Miquelon où, hasard, le directeur de cabinet a été en poste. Et un de ses dirigeants est un fervent militant du parti de notre maire et du directeur de cabinet : quel hasard !

S’il s’agit de « porter la parole du maire » et de confier un marché à un ami, le hasard ne peut que bien faire les choses. Mais notons que ce sont des gens efficaces : leur marché ne commençait que le 1er janvier, et ils ont déjà fait ce numéro, qui vient de vous être distribué.

Élu(e)s TFAC : Rafika REZGUI, Dominique LACAMBRE, Anne-Charlotte BENICHOU, Bernard BRESLER, Marie-Hélène MICHON, Christian PROPONET

Blog : www.toujoursfidelesauxchiroquois.fr,

Contact : toujoursfidelesauxchiroquois@gmail.com

Tribune TFAC – Janvier 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>