Intervention de Rafika Rezgui au conseil municipal le 14 mai 2019

Intervention de Rafika Rezgui au conseil municipal le 14 mai 2019

Révision générale du Plan local d’urbanisme (PLU)

Nouvelle délibération suite aux évolutions demandées par le Préfet du département

« La révision générale du Plu de notre ville a été engagée le 20 mai 2015, il y a près de quatre ans jour pour jour. Aujourd’hui, ce feuilleton décidément sans fin se poursuit encore.

Il aura été difficile de faire moins transparent et participatif que cette procédure de révision du PLU. Des dispositions fondamentales de votre révision ont été découvertes par hasard, comme la construction de 1350 logements en 5 ans à laquelle, sans en parler à personne, vous vous êtes engagé auprès de la Communauté d’agglomération Paris- Saclay dans le cadre de son Plan local de l’Habitat… Cet élément essentiel n’a même pas été porté à la connaissance des habitants qui ont participé à l’enquête publique.

Cette démarche ni transparente ni participative s’est encore illustrée avec la concertation à laquelle la Mission Régionale de l’Autorité environnementale vous a contraint sur le permis de construire du terrain Découflé : pas de communication, peu de transparence, pas de réunion préalable (et pas de réunion après non plus), et absence de documents qui auraient dû être mis à disposition du public.

De même vous avez engagé et conduit votre révision du PLU sans concertation avec les élus de l’opposition, contrairement à la façon dont procèdent tant d’autres villes. Les élus auraient pu vous apporter leurs avis et leurs opinions. Votre refus de les associer n’est pas sans lien avec vos déconvenues d’aujourd’hui.

Vous avez oublié de dire aux Chiroquois que le préfet n‘approuvait pas le PLU et qu’il vous demandait de le modifier : ainsi, sous sa contrainte, vous intégrez des dispositions en matière de logement social contraires à ce que vous aviez dit pendant la campagne électorale, puis au début de votre mandat quand vous avez fait voter par le conseil une délibération absurde demandant au préfet de ne pas appliquer la loi à Chilly-Mazarin

Un PLU engage la ville pour 10 ou 15 ans : il doit partir des besoins des citoyens, notamment en termes de services publics. Lors de l’adoption de la précédente version de votre PLU en septembre dernier, le groupe TFAC a exposé ses griefs au conseil. Impasse sur la culture (nous avons toujours le regret de la démolition du bâtiment de la MJC, lieu de rencontres et de culture, et le PLU n’y répond pas). Impasse sur les besoins des Chiroquois, sur les embouteillages et la circulation, sur la pollution … En substance, en septembre nous avons déploré le bétonnage de notre ville : votre nouvelle version n’y remédie pas. Tous les griefs sont toujours valables : vous assumerez seuls cette responsabilité devant les Chiroquois, nous ne pouvons la cautionner ».

(Après le vote, Rafika Rezgui a demandé que le compte-rendu du conseil mentionne en deux lignes l’explication du vote d’opposition du groupe TFAC. Cette demande a été refusée).

Déclaration RR révision PLU CM 14 5 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>